La petite robe noire

robe noire col bénitier

Lorsque l’hiver arrive, que la nuit tombe chaque jour un peu plus tôt et que l’approche des fêtes se fait déjà ressentir par des installations précoces de décorations en tout genre, mes inspirations semblent se mettre au diapason…

Le rêve hivernal

Robe col bénitier

Comme pour me consoler de ces interminables soirées sombres, je me réfugie dans un monde « luxueux » et nocturne où l’élégance se marie avec le confort, le noir s’illumine de doré et la maille symbolise l’aisance.

Un univers lumineux qui se drape donc de cet irrésistible envie d’un hiver sous la couette et qui se traduit par ce genre de robe : celle que l’on ne veut pas ôter lorsque l’on rentre chez soi tant elle est confortable mais aussi celle que l’on peut aisément porter pour déguster des petits fours ! (Vous vous souvenez de mon goût du paradoxe ? ^^)

Concrétisation du rêve

Après avoir vu la réalisation d’un blog une parenthèse avec sa jolie robe au col bénitier dans le dos, l’idée d’un même genre de robe m’était restée en tête.

Col bénitier Burda 110 07/13

Cela tombait bien puisqu’il me restait assez de maille noire, légère et fluide que j’avais déjà utilisée ici.

Je suis alors partie du top 110 du Burda de juillet 2013 que j’ai pas mal modifié :

  • Le top s’est transformé en robe
  • Ajout de manches ¾
  • Les côtés ont été creusés pour un effet plus cintré
  • Ajout d’une parementure dos
  • Les bretelles sont devenues des empiècements

Top burda 110 07/2013

Montage et finitions

Après toutes ces modifications, le montage a radicalement changé et je n’ai pas du tout suivi les indications de Burda, notamment pour les « bretelles » que j’ai insérées différemment.

col bénitier empiècement contrasté

Une fois la robe montée, je me suis aperçue que le dos baillait énormément, j’ai alors ajouté un pli creux pour absorber la matière en trop mais en voyant les photos, je crois que j’ai un petit peu trop réduit…

Dos robe à empiècement

Mon tissu n’étant pas des plus simples à coudre, j’ai préféré finir mes ourlets par un biais coupé dans une maille également. Simple à réaliser, cette finition confère en plus une certaine netteté à la robe.

col bénitier burda 07/13 top 110

Impressions

A l’essayage j’étais ravie, la robe tombait bien, le col bénitier créait un joli drapé et les empiècements contrastés me plaisaient encore plus que je ne l’aurais imaginé. Aussi confortable que jolie, je crois que j’ai réussi mon pari d’une robe à la fois cocooning et élégante ou devrais-je dire à la fois plaid et petits fours ! 🙂

Robe col bénitier

Et vous, quels sont vos inspirations d’hiver ? Plutôt cocooning, plutôt festive ou les deux ? :p

En attendant de vous lire, je vous dis à bientôt.

Robe fluide col bénitier

Publicités