L’obsession du DIY

gilet drapé noir et blanc en maille

Plus le temps passe, plus je suis devenue complément accro au « faire soi-même », cela est même devenu assez obsessionnel. Bien sûr, cette obsession a ses côtés positifs mais ses impacts négatifs ne sont pas inexistants non plus…

Le cas du gilet drapé

Avec l’arrivée de l’automne, l’envie d’un cardigan noir douillet et chaud s’est vite imposé. Idéal pour la mi saison, il est le genre de pièces que nous avons toutes et que l’on porte tout le temps ! (Le genre de vêtement que l’on trouve aussi partout et qu’il est donc tentant d’acheter plutôt que de passer 5h dessus ! hum hum)

Mais, l’obsession du DIY prenant déjà le dessus, j’ai décidé de flâner sur le net à la recherche d’inspirations concernant la coupe, les matières etc. Je tombe alors sur de très jolis patrons comme le fameux gilet cannelle qui me faisait déjà de l’œil depuis un moment. Mais là, je m’aperçois que je n’y arrive pas… Non je n’arrive pas à cliquer sur le bouton « acheter ».

Cardigan drapé noir et blanc

DIY ou culpabilise !

Exactement comme lorsque je fais les magasins, je n’arrive pas à concrétiser l’acte d’achat. Dans ces cas là, ce qui se passe dans ma tête est en fait très simple : je ne peux pas accepter le fait d’acheter quelque chose que je peux assez « facilement » faire moi-même. Une petite voix dans ma tête se met à me dire que c’est de la fainéantise et de l’argent gaspillé… Bref, CULPABILITE.

Détail cardigan drapé gilet cardigan drapé

Les problèmes qui en découlent sont, d’une part que je manque cruellement de basiques car les coudre n’est pas ce qui m’enthousiasme le plus et d’autre part que maintenant cela concerne aussi le patronage puisque j’en connais  quelques rudiments.

Suis-je donc condamnée à ne m’autoriser que très peu de petits plaisirs et gain de temps simplement sous prétexte que je peux faire moi-même ? Et d’ailleurs pourquoi cette telle culpabilité de ne pas faire soi-même ?

gilet drapé noir et blanc

Quand tu sais que tu peux le faire !

N’arrivant pas à acheter ce joli patron qu’est le gilet cannelle, je me suis dis que de toutes les façons, j’avais plutôt en tête un cardigan drapé. J’ai alors sorti ma base buste maille et c’était parti pour quelques temps de réflexion et de patronage.

Une fois mon gilet drapé cousu dans cette jolie maille au recto-verso contrasté, j’étais fière, du résultat mais aussi fière d’avoir dépasser mon découragement.

Gilet drapé noir et blanc maille

Cette sensation ressentie devient addictive… Peut-être le problème est-il là. Une fois que l’on goûte à la fierté d’avoir résisté à l’achat pour finalement réussir à se surpasser et faire soi-même, il est difficile de ne pas attendre de soi toujours plus

Et le cercle (vicieux ou vertueux ?) est en marche.

Cardigan drapé noir et blanc

Sincèrement, heureusement que je ne sais pas faire de chaussures, de mobilier ou encore de bijoux, sinon je ne serais pas sortie de l’auberge ^^

Et vous, quel rapport entretenez-vous avec le DIY ? Cela impact-il également votre façon d’acheter ?

Ps : Les photos sont aussi l’occasion de vaguement vous présenter le petit top fleuri  qui ne m’a pas quitté de l’été ! 🙂 

En espérant vous lire, je vous dis à bientôt !

Cardigan diapré noir et blanc

Publicités

32 réflexions sur « L’obsession du DIY »

  1. Olalala, mais c est exactement ca…
    En ce moment, je me dis que je vais faire des culottes, du coup, je m interdis d aller en acheter puisque, « ca doit pas etre sorcier »!…
    Sauf que ca traine, que j ai quand meme besoin de culottes, et que au final, ca me coutera plus cher en tissu, patron (pour le coup, je ne m en passe pas encore), temps, essais, erreurs, variations avant d avoir un truc qui me plait vraiment!

    Aimé par 1 personne

    1. ahah contente de voir que je ne suis pas la seule à être comme ça ^^! J’ai aussi ce problème avec les culottes et même les soutifs maintenant… Ma « to-do-list » se rallonge chaque jour un peu plus et comme tu dis, ça traine… Et en effet le DIY n’est pas toujours plus rentable, loin de là, ce qui me fait penser que l’obsession nait plus de la satisfaction que ça procure que de l’éventuelle économie que ça permet..

      J'aime

    2. Je suis exactement comme ça ! Les petites culottes me tentent aussi …. et j’ai bien l’intention un de ces jours de démonter une des mienne qui me va bien pour la copier. Le seul hic, c’est pour trouver les jolies dentelles avec lesquelles elles sont faites !! parce que je veux une belle culotte ….

      Aimé par 1 personne

  2. Ton petit top est super mignon et cette maille recto-verso à l’air particulièrement confortable. Pour ma part, je n’ai acheté que deux vêtements depuis 2 ans. ça peut sembler extrême, mais en réalité, je ne l’ai même pas décidé, c’est arrivé spontanément parce que comme tu dis, je pouvais le faire facilement (mais avec du temps quand même), avec du plaisir et beaucoup plus de satisfaction! Après il faut que ça reste du plaisir et pas une contrainte! Ceci dit, dans un cas comme ça, tu es obligée de penser la conture de façon plus terre-à-terre, pour réaliser aussi des basics! On ne peut pas porter des robes de cocktail tous les jours…. ou pas 😉

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai aussi très peu acheté de vêtements depuis quelques années, ça ne me manque pas, je préfère largement faire moi-même donc je ne trouve pas ça extrême et je te rejoins dans le fait que ça arrive naturellement 🙂 ! Cela dit tu as raison, le problème que ça pose pour moi est de penser la couture plus rationnellement, je le fais déjà mais j’aime bien divaguer aussi ce qui ne résout pas mon besoin de basiques ! ^^ Il y a pour moi forcément une petite notion de contrainte parfois mais je préfère largement ça que de courir les magasins (je déteste faire du shopping lol) !

      Aimé par 1 personne

  3. Ta réflexion est très juste ! Effectivement, on a tendance à moins acheter, à se dire « bon ce n’est pas compliqué à faire, donc je le fais plutôt que de l’acheter ». Mais manque de temps (pour acheter le tissu et les fournitures, pour le patronner, pour le coudre…), du coup, 3 mois après on a toujours pas le vêtement nécessaire !
    Par contre, je trouve que ça permet d’avoir une relation plus saine à la consommation… Nous (oui, parce qu’ici Monsieur aussi c’est habitué à faire par lui même ou à ce que je lui couse ce dont il a besoin) trouvons que nous réfléchissons vraiment aux besoins que nous avons, nous jetons moins, nous réparons plus. Du coup, on achète par nécessité, et moins par envie. Bon on craque quand même de temps en temps, mais on a moins l’impression d’être « victime ».
    Sinon, ton gilet est vraiment chouette, un bon basique très réussi !

    Aimé par 1 personne

    1. Alors là je te rejoins sur toute la ligne ! A te lire, nous sommes plutôt dans un cercle vertueux d’ailleurs. Il est vrai que ça a radicalement changé mon rapport à la consommation et ce nouveau rapport me va bien même si je dois faire attention de ne pas trop tomber dans l’extrême du « je n’achète plus rien du tout » ^^! Je pense qu’il faut trouver l’équilibre et surtout ne pas se mettre trop de pressions pour tout faire soi-même, choisir ses priorités aussi pour mieux faire certaines choses quitte à en acheter d’autres.

      Aimé par 1 personne

  4. Ton gilet est très réussi. Je te rejoins tellement sur ce que tu dis sur l’acte d’achat de vêtements. En bientôt 2 ans, je n’ai acheté que 2 hauts, un bas et un ensemble de lingerie et parce que je n’avais pas le choix. J’étais partie de chez moi en urgence sans prendre d’affaires suite à un souci familial. Je fonctionne avec un penderie composée de vêtements achetés il y a plusieurs années et de vêtements home-made. Peu à peu les vêtements home-made remplacent les vêtements achetés. Et je m’attaque bientôt à la lingerie 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Hihi je suis comme toi, si j’achète c’est que je n’ai pas le choix (les collants, les chaussures…) Quant à ma penderie, c’est pareil, des vêtements achetés il y’a longtemps et du home-made. De toute façon je n’ai plus vraiment le choix car un vêtement fait main me donne tellement plus de plaisir à porter qu’acheter tout de nouveau me semble juste impensable !

      Aimé par 1 personne

  5. Hello! Bel effort que d’avoir réussi à ne pas avoir céder à l’achat, quand on sait patronner (et en plus il est très sympa ce gilet, et vraiment unique pour le coup!). Ce n’est pas encore mon cas, mais peut être un jour^^. De mon côté, il m’arrive de moins en moins de céder à l’achat d’un vêtement tout fait. La satisfaction de porter des vêtements réalisés soi-même me donne de plus en plus envie de ne porter que ça. Par contre, je crois que même si un jour je sais patronner, je continuerai à en acheter, car en plus d’être un plaisir, cela ne me gène pas de dépenser de l’argent dans un patron comme le gilet Cannelle. C’est un peu ma façon de soutenir toute cette belle énergie qui se développe autour de la couture. Belle soirée 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce discours déculpabilisant concernant l’achat des patrons ! Tu as tout à fait raison, c’est une belle façon de soutenir toute cette belle énergie 🙂 Je compte d’ailleurs très vite investir dans le patron du fameux manteau Gérard de RDC car vraiment je l’adore et pour le coup, je ne me verrais rien modifier, je le veux tel quel, ce qui est assez rare en fait hihi 🙂 !

      Aimé par 1 personne

  6. Merci Marjolaine, je me retrouve tout à fait dans ton article ! Mes achats de vêtements se sont très largement ralentis de façon tout à fait naturelle également, et mon shopping qui est de plus en plus rare porte sur des chaussures ou des pièces pour lesquelles je ne me suis pas encore lancée en couture comme par exemple les manteaux et les pantalons.
    Aujourd’hui, il m’arrive encore bien sûr de faire les boutiques mais avec un oeil très différent. Mon objectif n’est plus l’achat mais l’inspiration, je touche les matières, j’observe les coupes, je repère les petits détails ou les imprimés, cela nourrit mes idées futures et j’y prends beaucoup plus de plaisir que précédemment où le plaisir de l’achat était plus qu’éphémère.
    Et puis, je me suis rendue compte que ce ralentissement de consommation portait aussi pour moi sur d’autres formes d’achats comme par exemple les soins beauté, cela fait un moment maintenant que je réalise mes propres démaquillants, gommages, shampooings et autres crèmes, et même dans ce domaine je tends vers de plus en plus de simplicité.
    En tout cas, ce gilet est une belle réalisation, une pièce essentielle pour la mi-saison, bravo !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce message ici, ça me fait plaisir 🙂 ! Je te rejoins aussi concernant le shopping. J’y vais très rarement car je n’aime pas vraiment ça mais il y a quelques jours j’ai accompagné des amies et je dois dire que j’y ai pris plus de plaisir que je ne l’aurais pensé ! Comme tu dis, cela peut-être une vraie source d’inspiration et sans la « pression » de l’achat, il y a comme un détachement très agréable…
      Quant aux soins beauté, j’y pense de plus en plus aussi, je suis déjà passé à des produits avec moins de chichi (des huiles végétales pour hydrater/démaquiller et huiles essentielles pour plein d’autres choses) et j’en suis ravie, je fais quelques masques maison également alors peut-être que bientôt je sauterais le pas vers encore plus de DIY ^^ !

      Aimé par 1 personne

  7. Hihi, je suis pareil ! Impensable de m’acheter un pull parce que je veux m’en tricoter plein, des robes ou des jupes parce que j’ai plein de patrons qui n’attendent que le bon tissu ! J’achète encore sous-vêtement, collants et pantalons sans (trop) culpabiliser, mais ça ne va peut-être pas durer 🙂
    Bises

    Aimé par 1 personne

    1. Ahah heureusement que je ne sais pas vraiment tricoter sinon je pourrais aussi enlever les pulls de mes achats ! J’en viens même à me dire que je retarde certain apprentissage pour m’éviter de me surcharger de DIY car je sais que si je sais faire, c’est fichu, je ressentirais l’envie de faire moi-même ! En tout cas, je suis bien contente de me sentir moins seule avec cette obsession 😉

      J'aime

  8. Très joli ton gilet, il à l’air tout doux et confortable – je préfère ce tombé là à celui du gilet Cannelle. Je suis un peu comme toi, quand je fais les boutiques et que je flash sur un sac, une pochette, ou un vêtement simple, j’ai vraiment du mal à l’acheter parceque je me dis que je pourrais très bien le faire moi-même et qu’en plus il serait personnalisé et donc unique et surtout moins cher! Mais j’avoue qu’il m’arrive quand même de craquer parfois et d’acheter un article (manque de temps oblige).

    Aimé par 1 personne

    1. Merci 🙂 ! Et oui au final je suis vraiment contente car le tombé de mon gilet correspond plus à l’idée que j’avais en tête que le cannelle, comme quoi il faut se faire confiance, si l’achat n’arrive pas à se faire, il peut y avoir une raison ^^! Sinon tu as bien raison de craquer parfois, c’est tout de même agréable de se faire plaisir de temps en temps et c’est cette petite liberté que j’aimerai plus souvent m’accorder car je suis devenue un peu trop rigide par rapport à ça, je pense.

      Aimé par 1 personne

  9. Oh que je me reconnais dans ton billet! Mais comme tu l’as également souligné la couture doit rester un plaisir. Et c’est là que chez moi le bas blesse. J’aime coudre ce dont je n’ai pas besoin. Dès que la couture répond à un vrai besoin (nouvel ensemble de lingerie, T-shirt basic pour mettre sous une veste) je n’arrive pas à m’y mettre! J’aime la création et la couture utilitaire m’ennuie alors je repousse…
    Ton gilet est très sympa et il a l’air particulièrement douillet. Bref encore une très belle réussite.

    Aimé par 1 personne

    1. Hihi je me reconnais aussi beaucoup dans ton commentaire. Je vois la couture comme un possible moyen d’expression artistique (oui carrément^^) alors je suis plutôt comme toi, j’aime coudre pour créer, me faire plaisir et non parce que j’en ai besoin… La couture utilitaire comme tu dis, ne m’enthousiasme pas et je repousse aussi… Mais bon je me dis qu’il faut que j’y remédie parce qu’à côté de ça, je n’achète rien donc je n’ai rien à me mettre ^^

      J'aime

  10. Coucou Marjolaine !
    J’aime beaucoup ton gilet et le petit top fleuri qui se trouve en dessous ! C’est effectivement le genre de pièces que l’on trouve un peu partout dans les magasins … mais pas celui-là !! celui que tu as réalisé est unique, c’est une pièce de styliste. Tu y as mis ton imagination, ton coeur et tes compétences stylistiques et de couturière. Et ça, c’est extrêmement valorisant, bien plus que d’acheter le vêtement tout fait.
    Pour ma part, chaque fois que je mets un vêtement que j’ai cousu j’éprouve un sentiment de fierté d’avoir réussi à faire ce vêtement . J’en suis souvent très étonnée ( alors que je couds depuis ma jeunesse) et j’ai souvent la pensée quand je sors un vêtement fait main de mon armoire, que ce n’est pas moi qui ai pu faire ça ! C’est trop beau, trop ceci, trop celà … Et effectivement, quand le résultat nous plait, nous devenons addict au fait main. Et quel plaisir de choisir son modèle, d’aller trouver un tissu adéquat et ensuite de monter de A à Z le vêtement. C’est beaucoup plus agréable que d’aller essayer dans une boutique et de repartir avec. On est contente, mais… il manque l’acte de concevoir ce vêtement que nous venons d’acheter !
    Oui, moi aussi quand je fais les boutiques, je regarde les vêtements sous toutes les coutures et je ne peux pas m’empêcher de me dire que je peux faire ça moi-même . Et quand je vois le prix, je pense en plus à l’économie que je vais faire !! Et qu’avec le prix de la robe, par exemple, je peux m’acheter plusieurs beaux tissus et me faire plusieurs beaux vêtements. Et, non, je ne me sens pas coupable de ne plus (ou presque plus) acheter de vêtements pour moi. Au contraire c’est un plaisir innommable.
    A bientôt Marjolaine . J’aime beaucoup tes ouvertures à la discussion, mais si je m’écoutais, j’en écrirais encore plus!!!

    Aimé par 1 personne

    1. Quel beau commentaire, merci ! 🙂 En effet, ce gilet est comme tout ceux que l’on peut trouver dans les magasins sauf que… et ça change tout c’est dingue ! Comme toi, je suis toujours très surprise de ce que j’arrive à produire, l’enchantement me semble éternel et rien que pour ça je pense que l’envie de coudre perdurera. S’impliquer dans la création d’un vêtement demande réflexion, observation, technique, imagination et toute cette implication ne peut même pas se comparer à l’acte d’achat dont l’impact sera forcément plus éphémère et beaucoup moins magique ! En fait, faire soi-même c’est un peu une drogue dit comme ça, un shoot de satisfaction et donc une envie qui revient inlassablement 🙂 !
      En tout cas, je suis contente que mes ouvertures à la discussion t’inspirent car j’adooore converser, avoir vos ressentis, réfléchir, débattre… Alors ne bride surtout pas ton envie d’écrire plus ici !! 🙂

      J'aime

  11. Il est super ce gilet! Et le top aussi à l’air canon.Je ne peux pas faire ma garde robe je manque de place pour utiliser la machine et faire tout ce dont j’ai envie. En tout cas je vois dans les commentaires que vous êtes beaucoup à faire ça, alors bravo les filles!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s